clichy-sous-bois (93)
Localisation : clichy-sous-bois (93) / équipe : sol, be alterea, paysage mira / maîtrise d'ouvrage : EPFIF et AJAssociés / budget travaux : 11.3M € ht / surface : 10 998 m² (150 logements) / mission : maîtrise d'oeuvre complète / crédits photos : clément guillaume / année : phase APD / équipe plan de sauvegarde : ozone, atelier 11, arc, espacité, voisin malin

Lors des 10 années à venir, le quartier du Chêne Pointu va subir de grands bouleversements. Des bouleversements assez négatifs dans un premier temps, au regard de leur impact sur la vie quotidienne : départ des habitants, immeubles vides, nuisances sonores des chantiers, terrains en friche, espaces délaissés. Cependant, cette tendance va s’inverser à partir de 2025, quand apparaîtront les prémices du nouveau quartier.

 

Aujourd’hui le quartier vit ses heures sombres et l’abattement général des habitants est palpable. Les problèmes sont multiples et s’aggravent les uns les autres : incivilités permanentes, sentiment d’insécurité constant, espaces communs surinvestis et très dégradés, nuisances sonores et hygiéniques perpétuelles, ascenseurs en panne, développement des activités illicites… Le quotidien est dur pour les familles, malgré un important investissement des équipes de projet liées à l’ORCOD, la MOUS, le NPNRU, la tranquillité publique et des différents équipements. Mais tout ceci n'est que temporaire, bientôt fleuriront de nouveaux bâtiments, des voisins bien plus attrayants par leur jeune âge que les R+4 veillissants qui nous occupent. Si l'on veut conserver quelques traces du Chêne Pointu tel qu'il existe aujourd'hui, et ce depuis 60 ans, il faut alors tout faire pour que cette architecture fasse peau neuve. Il faut rénover, il faut réinventer, avec respect mais sans interdits.

 

Voilà pourquoi nous proposons un projet ambitieux de transformation des R+4, un projet de rénovation lourde des façades, pour assurer le confort thermique et pour donner à voir ces bâtiments d'une nouvelle manière. Mais c'est aussi un projet de résidentialisation, conformément au modèle du futur projet urbain, qui permettra une réelle appropriation des espaces extérieurs par les habitants de ce nouvel ensemble, à échelle plus humaine. Ce travail de résidentialisation nous amène à retravailler ces espaces végétalisés et nous permettra d'en faire de réels réservoirs à bio-diversité, en lien avec le Mail du petit tonneau, la fosse Maussoin et le reste du territoire à grande échelle. Nous voulons que les habitants prennent part à cette transformation, en soient fiers et puissent dire ici c'est chez moi !

 

En fin de compte, notre proposition vise à revaloriser entièrement les R+4, par la mise en sécurité, par l'augmentation du confort, par le renforcement de la végétalisation, par l'émergence de points de rencontre entre les habitants. C'est un quartier revitalisé à même de soutenir les évolutions futures.

Image
Légende

Ci-dessus les bâtiments R+4 à notre charge qui font l'objet d'un projet de réhabilitation durable.

Image
Image
Légende

Pour que cette réappropriation puisse avoir lieu, nous pensons qu'il est nécessaire de réorganiser et rationaliser les locaux communs, et de créer de réels espaces de rencontre. Les totems - ensembles mobiliers répartis sur rue - viendront créer l'intimité nécessaire pour permettre de nouvelles pratiques. Des bancs et des espaces plantés fourniront aux habitants des espaces statiques et de loisirs.

Image
Légende

Le travail des façades, qui s'enrichira des ateliers avec les habitants, s'appuie sur un jeu de mosaiques de couleurs et de motifs utilisant la céramique, le bois et les enduits, pour un univers à la fois chaleureux, inspirant, à dimension familiale, d'une inspiration presque méditerranéenne.

Image
Image
Légende

Coupe sur le projet du quartier des R+4 (Mira Paysagistes).

Image
Image
Image
Légende

Photos de l'existant.